entre medecine traditionnelle et medecine moderne ?

Publié le par aurelia lotz

" Pour une introduction judicieuse de la médecine traditionnelle dans les systèmes de santé nationaux du tiers monde ", c’est le titre du  projet réalisé par Prométra international, en partenariat avec Pnud- New york.


L'ojectif premier de Prometra international, organisme de recherche culturelle de pratique médicale et de diffusion scientifique, est de revaloriser la médecine traditionnelle, les religions anciennes, les savoirs endogènes et la spiritualité universelle.
En effet on estimme que 80 % de la population du Sud recourt à la médecine traditionnelle.

 Lors du sommet de l’Union africaine tenu en juillet 2001 à Lusaka en Zambie, les chefs d’Etats Africains ont approuvé une déclaration faisant de la période 2001-2010 " la décennie de la médecine traditionnelle ". Cette déclaration, reconnaît que les Etats membres et leurs gouvernements doivent nécessairement reconnaître et mettre sur pied une base pour la connaissance des ressources traditionnelles, afin d’atteindre l’objectif : " la santé pour tous et par tous ".
Ainsi  des actions de plaidoyer ont été déployées, en plus du Sénégal, dans quatre autres pays africains (Bénin, Côte d’Ivoire, Burkina faso, Guinée Bissau) pour une introduction judicieuse de la médecine traditionnelle dans leur système national de santé.

Publié dans Actualités

Commenter cet article