La poèsie gabonaise

Publié le par aurelia lotz

La poèsie gabonaise est à ce jour un des genres les plus actuels dans ce qui relève de l'expression de l'imaginaire social gabonais.

La poèsie gabonais tire ses origines de l'expression orale et est présente dans quasiment toutes les langues et dialectes du gabon.La première difficulté fut alors de transcrire cette poèsie orale et de la fixer par l'écriture.
C'est la langue française qui a permis d'accéder aux premiers poèmes gabonais
grâce au travail des missionnaires et des intellectuels gabonais au tout début du siècle dernier.


LA HONTE ET LA PEUR

Il pleut et il fait soleil et les fantômes
Enfantent des jumeaux derrière les arbres.

Grand père, toi qui sait faire rire.
Toi dont la barbe fleurit d'anecdotes.
Raconte-nous une belle histoire, tu veux ?.

« Autrefois, deux hommes, la Honte et la Peur
S'étaient lié une solide amitié.
Un jour, ensemble, ils tendirent des pièges,
Bien loin du village, bien loin des hommes.
Les jours passèrent, « aucun » ne visita les pièges.
La Peur éprouvait de la frayeur à s'y rendre
Toute seule dans les profondeurs de la forêt.
Pour la Honte, rapporter seule le gibier commun,
C'est courir le risque d'être accusée de vol.
Le gibier pris au piège se putréfiait et
Les deux hommes mouraient de faim ».

A qui imputer la faute ?

Poème écrit par M. NDOUNA DEPENAUD, Né à Akiéni le 07 juillet 1937

Publié dans La culture gabonaise

Commenter cet article

http://1-potager.blogspot.com 18/08/2013 18:23


Merci!

Nguiayo Effam 19/02/2007 16:55

slt a premierè vue, ce poème parait ne pas être un poème, mais dans la mesure où la poésie est autant dans l’esprit que dans les mots, autant dans le non-dit des mots que dans l’image que reflète les mots, ceci est bien de la poésie GABONAISE. Cela étant, j’ai apprécier l’histoire et j’aimerai en lire davantage. Nb : visitez : www.afriblog.com/blog.asp?code=gabonvers