quelques objets d'art gabonais

Publié le par aurelia lotz

figure de reliquaire Mahongwé du Gabon(bois, cuivre) 

Ces statuettes sont appelées Osyeba. Ce sont des représentations stylisées et abstraites de la figure humaine. Ces statuettes étaient placées au sommet d'une boite de reliquaire (boite, coffre ou panier renfermant des os humains).

Le cuivre très présent sur ce type de statuettes donne un aspect brillant censé repousser les ennemis potentiels.

Afin d'honnorer la mort des offrandes sont faites à la statue . Elle devient alors le chemin conducteur entre les vivants et le mort invoqué par le biais de sa relique.

Il existe de nombreuses formes et variantes de ces statuettes, aisni il est difficile de proposer une classification.

 

 

  

Masque OKUYI (bois pigment)

Chez les Pounou, la société Moukouji ou Mukuyi assure la cohésion sociale au sein des villages en maîtrisant les esprits malfaisants de la forêt. Les masques Okuyi sont utilisés par les initiés de cette société pour accompagner les funérailles : ce sont des masques d'ancêtres.

Des masques Okuyi se dégagent une sérénité et une douceur caractéristiques. On est très proche dans la représentation du visage des masques utilisés dans le théatre japonais.

Ce masque est un masque blanc ; il représente un visage féminin idéalisé. Les scarifications (neuf points sur le front, huit sur les tempes) sont positionnées en losange sur le front et en rectangle sur les tempes. Ici nous sommes en présence d'un masque Njabi (sous groupe ethnique Pounou): la coiffure séparée en deux masses distinctes est une spécialité Njabi, les femmes Pounou se coiffent différemment.

Des masques Okuyi se dégagent une sérénité et une douceur caractéristiques. On est très proche dans la représentation du visage des masques utilisés dans le théatre japonais

 

 

 Statue Pounou

Les statuettes Pounou sont généralement de petite taille et présentent un visage identique à celui des masques de l'ethnie.

Artisanat très "léché", ces statues font partie des objets de prestige et pouvaient être déposées près des reliquaires après des cérémonies funéraires, ou des hommages rendus aux morts. Dans ce cadre , la statuette Pounou devenait pièce d'offrande voire hommage respectueux rendu au défunt.

 

Publié dans La culture gabonaise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ISD GABON 24/07/2017 17:25

Envie de gagner de nombreux cadeaux ? C’est facile !
Participez à de courts sondages, et tentez de remporter différentes récompenses : crédit téléphone, des FCFA, et bien plus encore !
Qu’attendez-vous pour nous rejoindre ?

https://www.surveymonkey.com/r/9TFH2JQ

Pour plus d'informations, consultez notre page Facebook : https://www.facebook.com/ISD-GABON-476218482739432/